EN POEMES

Mon enfance perdue

Oh ! Mon ami perdu

Disparu comme mes beaux jours

Corps inlassable

Hélas ! La nature a tout changé 

Et me jette en de riens capitaux

Cette époque heureuse m’a laissée 

Comme une poétesse qui fuit sa muse

Une mère qui a perdu ses enfants

Je me suis égarée dans une forêt trébuchée

Un printemps passe au trépas de mes pas

Sans pas sans repas

L’hiver est ingrat

L’été m’a tourmenté

Soirée de printemps

Matin d’été

Midi d’automne

Nuits d’hiver

Tout s’en va en silence d’éternité

Sans bruit

Sans compte et décompte

Oh ! Dieu de l’univers ! Ou est passée mon enfance ?

Mariusca Alphonse 

Tags

Related Articles

29 Comments

  1. Ma fille cherie,mon coeur déborde de joie en lisant ta plume.
    Tu es une fille qui ecrit la vie avec beaucoup d’amour,de sensibilité et le réalisme qui surgit.
    continue ainsi!

  2. Ma fille cherie,mon coeur déborde de joie en lisant ta plume.
    Tu es une fille qui ecrit la vie avec beaucoup d’amour,de sensibilité et le réalisme qui surgit.
    continue ainsi!

  3. Félicitations Marus ! tu me fais réentendre l’histoire , mais cette fois ci avec une voix poétesse. Et crois moi, Ça fait du bien.

  4. C just Wawww. Je t felicite cordialement ma petite. Reste ainsi, attache toi beaucoup plus a l’ecriture et tu deviendras une deesse du domaine. Tu as du talent

  5. Félicitation! C’est un très beau texte, un lyrique qui dégage la nostalgie.
    C’est une imagination ou une histoire de vie ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close