EN POEMES

Plus loin que mes limites

À mi- chemin, je veux partir.

Traverser ma dernière ligne.

Dans le silence et dans le noir, j’avance.

Je n’ai plus le choix,il me reste qu’à compter mes pas. Inconsciente du malheur, et le bonheur a-t-il fuit? Non ! Il était jamais là.

Les souvenirs se piétinent, j’avance.

Le cœur et la pensée sont anesthésiés,j’avance.

Je ne sais pas ce qui m’attend, point de signe ni couleur,ni odeur,pas de sourire ni de pleur. Cynique je deviens à trop vouloir y arriver. Le seul bruit silencieux c est le désir de continuer de foncer d’avancer. Devant moi la peur s’est agenouillée.

De mon chemin il s’éloigne, moi j avance.

Incertaine de ce qui m’attend,je fonce.

La faim,la chaleur, le chagrin, et l’ennui restent derrière moi à présent une seule chose compte. Est-ce une envie pressante d’aller entretenir le duc d’Aumace? Non! Ah oui j’ai soif.

Dans le silence et dans le noir j’écris en gras PLUS LOIN QUE MES LIMITES la seule chose qui peut étancher ma soif. 

J’AVANCE.

Cyndia Hyppolite

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also
Close
Back to top button