La Direction artistique de la 5ème edition de la Quinzaine Internationale Handicap et Culture a décidé de reporter ses activités pour août 2020, à cause du COVID-19.

On le sait, le coronavirus a entrainé un ralentissement drastique des activités culturelles dans beaucoup de pays, parmi lesquels: Haïti. C’est ainsi que beaucoup d’évènements culturels même les plus réguliers se sont vus reportés. Tel est malheureusement le cas de la 5ème édition de la Quinzaine Handicap et culture. Elle se tient habituellement du 1er au 15 juin, cependant, cette année, les organisateurs se voient dans l’obligation de la reculer jusqu’au mois d’août 2020.


C’est via leurs différents médiaux sociaux, que la nouvelle a été annoncée, accompagnée de l’affiche officielle de la 5ème édition de la Quinzaine Handicap et Culture. A rappeler que cette manifestation culturelle est dédiée aux jeunes en situation de handicap et non handicapés et se veut une retrouvaille de promotion d’une culture inclusive.

Dans la note que les organisatrices et organisateurs ont fait paraître, il est possible de lire : « Vu la crise sanitaire mondiale provoquée par la propagation du Covid-19, la Direction artistique de la 5ème Quinzaine Internationale Handicap et Culture se fait le devoir de reporter les activités de cette manifestation de l’art, probablement en août 2020. «


Elles/ils poursuivent en disant: « Cette décision est prise afin de respecter les consignes liées aux rassemblements prescrits dans le contexte du Coronavirus en Haïti, de prioriser le bien-être de notre cher public et surtout de garantir la protection des personnes les plus vulnérables. »

L’édition de cette année qui a pour thème : « De l’art pour se construire soi-même même » reflète la philosophie de la Quinzaine qui met un accent particulier sur l’art comme medium de transformation et d’autonomie. Cette édition était supposée accueillir des invités internationaux de la Martinique et du Caméroun. Toutefois le contexte de propagation du Coranavirus n’est pas encore favorable pour faciliter leur déplacement, a fait savoir Johny Zéphirin,Directeur artistique de la Quinzaine.


En dépit de l’incertitude qui plane sur le contexte sanitaire actuel, des nouveautés sont prévues sur la table : ateliers de sculpture en argile avec des jeunes non-voyants,parades artistiques, ateliers mettant l’accent sur l’écriture braille, ateliers sur la poésie, espaces de débat sur le théâtre contemporain, de causerie et de rencontres musicales.


Même si la prudence est de mise, l’évènement prévoit de faire plonger ses participant.e.s dans des textes d’auteurs haïtiens variés, tels que Guy Régis Junior et Billy Mondésir. La conteuse Cindy Pierre-Louis, chouchou des éditions précédentes,est prévue sur la liste des performances.

Selon les propos de M. Zéphirin, : « Le contexte est particulier. Il invite à la révision de certaines programmations de départ, mais surtout, il faut faire avec la patience. De toutes façons, Nous prioriserons ce qui est faisable tout en nous assurant de la qualité habituelle de ce que nous offrirons cette année. »