EN POEMES

Il n’y a pas de soi
Dans le désespoir
Il n’y a pas de nous
Dans le vide de l’automne
Tout est dans la nuance
Pour saisir le temps de dire
Les misérables vies du soleil

Tout est dans le silence
Pour parler des mots, des sentiers battus
Et de l’enfance tapie
Il n’y a pas de pur bonheur
Ni de sanglots acerbes
Tout est dans la mesure
Tout est une petite lueur
Des avalanches de joie
Du rêve du matin
Des profondes tristesses
Tout est une question d’attitude

Comme la fulgurante source de l’éclair
Ainsi sont nos jours et nos nuits
On croise les doigts
En s’inventant la chance
Pour se dire qu’on n’est pas né
Sous la bonne étoile

Tout peut s’imposer
Car tout est dans l’espoir

Et dans l’imaginaire
La vie est toujours à venir

Le temps n’existe pas
Seul l’espace qui s’écrit,
S’indique et s’écoule
Comme l’heure
Même s’il n’y a pas de vrai
Ni rien de faux
Tout en nous est possible
Car exister, c’est expérimenter
Que la vie est un mystère
Aussi grand que la mort
Que le ciel est un mythe loufoque
Aussi vaste que l’horizon
Qui rapproche des milliers de gens.

Eunice Eliazar

Related Articles

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close