ACTU

La bibliothèque de Notre Dame du Cap-Haïtien en réhabilitation sous l’initiative de Schebna Bazile

 

L’ancienne bâtisse qui abrite depuis trente ans la bibliothèque de Notre Dame du Cap-Haïtien est en réhabilitation sous l’initiative de Schebna Bazile. 

Tombé en délabrement faute de maintien, la jeune capoise décide de réaménager cet espace aux diverses possibilités d’exploitations dans le domaine culturel et éducatif, malheureusement inconnu à certains jeunes de la ville.
 “Plein de jeunes de ma génération ne savent pas s’il y a une telle institution derrière les murs en mauvais état. Moi-même je suis tombée sur l’espace au hasard.” Nous confie-t’elle. 

Pendant que le bâtiment chute à défaut d’initiatives, des plans d’activités culturelles restent immatérialisés parce qu’il n’y aurait pas de local pour les recevoir. Pour relever ce défi dont l’épanouissement de plus d’un dépend, Schebna n’est pas seule. Huit autres jeunes l’accompagnent. Ensemble, ils assurent la gestion de l’espace et des programmes à mettre sur pieds. Public ciblé: élèves, jeunes universitaires et professionnel.les du Cap-Haïtien et des communautés avoisinantes.

Les travaux à faire sont énormes tout comme le budget. En attendant, l’équipe a procédé à la réouverture de la bibliothèque le samedi 5 décembre 2020. Une journée réussie. Divers acteurs du milieu culturel y ont mis leur grain de sel. Entre exposition artisanale, vente-signature, les amants de l’art ont eu de quoi se réjouir. La possibilité d’exploitation à titre de centre culturel n’est plus à prouver. Le 23 décembre 2020, une soirée de levée de fond avec le jeune trio « Jazz and family » a eu lieu dans la ville en support au dit projet. L’équipe est toujours ouverte à toute aide. Elle est très présente sur les réseaux sociaux, disponible pour toute prise de contact. 

« Nous avons très peu de support financier jusque-là. Nos supporteurs sont surtout des gens qui croient au projet et qui nous soutiennent sur l’activité de relance. »Dixit l’initiatrice du projet. Elle a cité des institutions comme CapPlaza, la fondation Betty Noncent, Boukanye, Chokarella et tant d’autres. 
Un espace d’accompagnement pour enfants et jeunes en quête d’un bonheur dont seul l’art en connaît le secret. Un projet qui en vaut la peine.

Manicheca Colas–

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button