ACTU

Maëlle Figaro David derrière l’éclatante beauté des costumes de nos athlètes aux Jeux Olympiques de Tokyo

La brillante styliste de carrière, Maëlle Figaro David, est celle qui a habillé les athlètes haïtiens aux Jeux Olympiques de Tokyo, celle grâce à qui Haïti figurait, pour une deuxième foi après 2016, parmi les pays les mieux vêtus.

Maëlle Figaro David a encore fait craquer au défilé des Jeux Olympiques mais cette fois à Tokyo ou les six athlètes haïtiens qui y participent ont porté ses costumes dévotionnels, taillés de main de maitre. En effet, la couturière à la garde-robe riche en créations avait confectionné, en 2016, lors de Jeux Olympiques de Rio (Brésil), les vêtements de nos sportifs dont la nageuse Naomie Grand-Pierre. Haïti était le troisième pays le mieux habillé avec son quarabella. Cette année, Haïti a fait sensation à la grande parade d’ouverture, à Tokyo, au lancement des Jeux où, grâce à Maëlle Figaro David, le pays a figuré parmi les mieux vêtus. Un exploit pour la styliste qui dit puiser cette énergie créatrice dans les tréfonds du code vestimentaire traditionnel.

Il n’y a que de la fierté qui a coulé dans les veines de cette quinquagénaire pétillante, inspirée, toujours sur son 31, élégante comme pas une, l’instigatrice de la création théâtrale « Et si nos Dieux nous étaient contés », présentée en un envoutant spectacle de chant et de danse le 2 janvier 2010, dix jours avant le cataclysme du 12 janvier. 

Jointe par téléphone, elle confie à Mus’Elles ce qui rend singuliers ses costumes. « La particularité de mes vêtements repose, en grande partie, sur notre culture et au fait que je vais puiser mes créations dans les vêtements traditionnels dévotionnels et culturels portés lors des fêtes champêtres àtravers le pays ». 

Face à la politique, le chaos généralisé, le choléra, la faim ou la violence des gangs, il y a toujours un.e artiste qui n’a la peur de créer et de proposer quelque chose qui puisse marquer les esprits. Après Gessica Généus qui a trainé derrière elle toute Haïti sur le tapis rouge du prestigieux festival de Cannes, il y a Maëlle Figaro David qui laisse voir notre coin d’île à travers d’autres lunettes.

« Lorsque j’ai appris la nouvelle j’ai ressenti un sentiment de fierté et de joie, et, en même temps, une  grande satisfaction de faire voir et apprécier Haïti sous un autre angle à travers notre culture », a-t-elle indiqué. 

En dépit des turpitudes, des moments lugubres et des failles infrastructurelles que connait l’industrie de la mode, Maelle arrive quand même à créer. « Beaucoup d’artistes créent dans la douleur et le chagrin et elles ont cette capacité, malgré les problèmes et les vicissitudes de la vie, de recevoir l’inspiration permettant de faire ressortir ce qu’il y a de mieux en elles. Cette énergie créatrice nous empare et nous inonde en nous laissant porter par son souffle. C’est là l’avantage d’un artiste ».

Malou

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button