COUP D'OEIL

Aucune figure féminine parmi les boursiers de la 8e édition des résidences artistiques de l’Association Quatre Chemins

Les quatre boursiers de la la 8e édition des résidences artistiques de l’Association Quatre Chemins ont été dévoilés et ce sont tous des hommes. Il s’agit du chanteur engagé Kebert Bastien, le graffeur Jean Francisco Silva, le comédien Ricardo Boucher et l’homme de théâtre Joseph Dérilon Fils Dérilus. Comparativement à l’année précédente où  comptait trois femmes pour un seul homme, cette année, aucune figure féminine parmi les boursiers.

Proposé par Quatre chemins ce programme de résidences artistiques est consacré à la recherche artistique en Haïti. Il s’agit de proposer à des créatrices et créateurs innovants de tous les horizons, de passer un temps précieux pour développer leurs créations dans les villes intérieures du pays. Par ce programme, l’association vise d’une part à l’accompagnement des artistes dès les premiers balbutiements de leurs idées de création, mais surtout à la décentralisation effective des activités culturelles confinées à Port- au-Prince. Ces résidences se font en partenariat avec des institutions culturelles présentes dans ces lieux qui profitent des ateliers animés par les artistes sélectionnés, à destination des résidents des zones respectives : les centres d’art, les galeries d’art, les institutions publiques sont autant de structures qui peuvent accueillir les artistes sélectionnés dans leurs recherches. Les disciplines concernées englobent les arts vivants, les arts visuels, les arts transdisciplinaires, etc.

L’absence de femmes parmi les boursiers cette année pourrait prêter à équivoque. Cependant, contacté à ce sujet, Guy Régis Junior, directeur artistique de l’Association s’est expliqué : « Chaque année, les candidatures sont entièrement anonymisées. Le jury n’a pas le droit de voir si c’est homme ou femme. C’était le cas pour l’année dernière où il y a eu plusieurs femmes pour un seul homme ». Il ajoute : « Ce n’est pas un fait exprès. Bien au contraire. Le jury de cette année était même constitué d’un seul homme, contre quatre femmes. Les candidatures ont toutes été jugées équitablement ».

Loin de l’Association l’idée de bafouer l’équité de genre ; les évaluations sont faites par rapport aux propositions reçues, et non en fonction de ceux et celles qui les font.

C’est sûrement le temps pour l’association Quatre Chemins de fixer un quota en faveur de l’égalité hommes-femmes pour ses résidences artistiques ou toutes autres initiatives.

La rédaction

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button