ACTU

Le Foyer Notre Dame de Lourdes boucle son concours de textes sur la COVID-19

Le Foyer Notre Dame de Lourdes, un centre d’accueil d’enfants vulnérables, a tenu du 17 au 31 mai 2020, un concours de textes autour de la COVID-19. Ce concours de textes a permis aux enfants de cette structure de produire un texte poétique à partir du thème : « Kowona pap kouwone pwezi pou rejenere lavi ».

C’est dans leur local, situé dans la Commune de Croix-des-Bouquets, que les accompagnateurs et accompagnatrices, confinés depuis fin mars 2020, ont aidé les enfants et les jeunes sous leur responsabilité à produire des réflexions sur la pandémie. Il s’agissait d’informer et de sensibiliser non seulement les enfants du foyer, mais aussi les jeunes de cette maison de transit. Les enfants externes ainsi que les membres de leurs familles, qui résident dans les quartiers avoisinants du foyer, ont été ciblés à l’occasion de ce concours, a fait savoir Denise Charles, officière de projet de cette institution présidée par Marie Maud E. Laurent.

Le concours, qui a utilisé l’art comme principal medium de communication, s’est focalisé sur les gestes de protection et contre la stigmatisation des personnes infectées au COVID-19. Il a aussi permis d’aiguiser et de stimuler les capacités de production et de réflexion des enfants et des jeunes. Dans une logique participative où les enfants s’affirment en actrices et acteurs porteurs de changement, ils ont pu non seulement alimenter leurs textes de messages de sensibilisation et d’informations, mais aussi partager les émotions éprouvées durant le confinement, confie Denise Charles. Contactée par téléphone, elle a aussi fait savoir qu’il est important que les enfants gardent de meilleurs souvenirs de ces temps où leur isolement a favorisé le renforcement de leur capacité de réflexion. « Le besoin de se socialiser avec d’autres enfants de l’extérieur est très présent chez ces enfants, qui vivent habituellement dans un cadre fermé. Avec le confinement, l’équipe du Foyer Notre-Dame de Lourdes pense qu’il y a lieu d’intervenir par des actions planifiées. Ces dernières peuvent toucher la sensibilité des individus. Ces séances de formation et d’information sur le COVID-19 ont permis aux enfants de ne pas se sentir ignorée du reste de la population. »

Cette initiative, tenue par les responsables du foyer, a eu des résultats satisfaisants. Parmi les indicateurs d’effets on peut noter que 20 enfants/jeunes dont 10 filles formés en études de textes, puis 20 enfants et jeunes dont 10 filles formés en rythme musicaux, ensuite 180 enfants et jeunes ainsi que 37 familles des enfants externe informés et sensibilisés sur les gestes barrières à adopter contre la propagation de la COVID-19. Les médias sont invités à diffuser largement au public les textes produits dans le cadre de ce concours.

Toujours selon, Denise Charles, travailleuse sociale  au sein de l’institution qui vient de fêter ses vingt ans, le concours s’est déroulé, sans possibilité pour que des juges externes puissent évaluer les textes. Etant donné qu’une bonne partie du personnel a décidé de rester confinée avec les enfants, ils en ont profité pour faire office de juges. Des critères de sélection des contenus  soumis ont été établis  tels que la clarté des messages, le rythme et l’originalité des textes. A chaque séance il y a eu des éliminé.e.s ; des finalistes  ont eu le choix entre retravailler leurs textes après les commentaires des juges pour en faire des meilleurs, soit produire un autre texte en tenant compte des critiques. Des moments d’improvisation ont été aussi  priorisés pour évaluer les connaissances des enfants sur la COVID-19.

Jeanne-Elsa Chéry

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close