EN POEMES

En guise d’adieu

Parce que mes mains sont fissurées
D’éternité et d’instant
Parce que ton corps sera
Peut-être ma seule folie
Parce que je sais que demain
La vie se réveillera avec
Ce même gout d’insuffisance

L’amour restera oubli d’être soi
La nuit ne sera jamais plus
Que voleuse de partage
Juste un cœur qui aura
Frôlé la mort par habitude
La vie a cette manie de voir
Les choses telles qu’elles ne sont pas
Je n’aime pas la vie
La mort non plus
T’aimer ne suffira pas.

Rebecca Odena
Facebook : Duchesse Bekie

Related Articles

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also
Close
Back to top button
Close
Close