ACTU

Femmes, écrivons!

Après le succès du projet « Être femme, écriture de l’altérité » réalisé en plein COVID-19 durant l’année 2020, le Centre Pen Haiti a lancé plusieurs formations, notamment sur la rédaction de projet, le dessin et la peinture. Toutefois, c’est dans la continuité du projet « Être femme, écriture de l’altérité » qu’est lancé un atelier d’écriture réservé exclusivement aux femmes. Cet atelier sera animé par Melissa Béralus et Judith Michel, le samedi 20 mars 2021, de 2h à 5hPM, au local du Centre Pen.

Le centre Pen Haiti est un phoenix

Si l’année 2020 en question n’a pas été facile pour divers raisons, l’équipe du Centre Pen a su faire preuve de créativité et de courage pour aller au bout de sa mission, à savoir la défense et la promotion des travailleuses et travailleurs de la plume: écrivain.e.s, journalistes, etc.

En effet, la littérature n’est pas en reste quand aux efforts à effectuer pour l’égalité de droit et la parité de genre.

Malgré la crise à laquelle sont confrontées les maisons d’édition, il y a encore eu en 2020 plus d’auteurs hommes primés que de femmes. Un atelier d’écriture n’est certes pas un prix littéraire mais qui sait si un début de « Bain de lune » ne prendra pas naissance le 20 au Centre pen?

De plus, un atelier d’écriture est un espace de mise en danger. C’est un espace ou le mot d’ordre est la confiance. Chaque participante, chaque participant accorde sa confiance aux autres afin de livrer sa parole , dans le respect. C’est aussi dans le respect et la réciprocité que chacun écoute, commente et apprend de l’expérience d’atelier.

Le centre Pen Haiti est un habitué des laboratoires d’écriture. Rappelons que la Résidence George Anglade, a été le premier espace de bourgeonnement de Ala rive Lavi, le texte de Melissa Beralus publié chez c3 éditions. De plus, faire un atelier destiné uniquement aux femmes est un prétexte pour créer un nouvel espace de parole. Il faut rappeler que les espaces de paroles qui mélangent expériences et procédés littéraires n’existent pas en éditions illimitées. Il faut les créer et les garder en vie.

Après la création du comité des femmes écrivaines du Centre Pen Haiti,mettre sur pied cet atelier qui est voué à se renouveler sur toute l’année, est une excellente initiative.

La rédaction

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button