Chimen Vyolans : l’artivisme au service de la lutte féministe

Spread the love

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes , le 8 mars 2023 ,  l’organisation féministe gran jipon et l’organisation arc-en-ciel d’Haïti (ORAH ) a organisé une exposition titrée Chimen vyolans suivie d’une lecture scénique du texte konfidans de Fedia Stanislas

Le 8 mars de chaque année, le monde célèbre la Journée Internationale des Droits des Femmes. Cette journée est une occasion pour sensibiliser le public aux défis que rencontrent les femmes et pour mettre en avant les efforts déployés pour parvenir à l’égalité des sexes. À cette occasion, une journée d’activités spéciales a été organisée par Gran Jipon et ORAH pour célébrer la Journée Internationale des Droits des Femmes, avec pour thème principal : la lutte contre les violences basées sur le genre. L’artivisme est une forme d’activisme qui utilise l’art pour promouvoir des messages sociaux ou politiques.

L’exposition “Chimen Vyolans” a été le point culminant de cette journée d’artivisme. Elle présentait des feuilles de bristol qui retraçaient l’histoire de la lutte féministe, en mettant l’accent sur les différentes vagues du féminisme, les courants, les livres phares, et les événements clés qui ont marqué l’histoire de la lutte pour l’égalité des sexes. Cette exposition était très interactive et informative, permettant aux visiteurs de mieux comprendre les différents aspects de la lutte féministe et de l’importance de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

L’exposition n’était pas seulement informative, elle avait également un aspect émotionnel important. Un mémorial a été créé en mémoire des victimes de violences basées sur le genre. L partie la plus émouvante de l’exposition était la disposition de chaises noires vides qui ont été pour rappeler les femmes qui ont perdu la vie à cause de la violence, qu’il s’agisse de guerres de gangs, de viols, ou d’avortements clandestins. Les visiteurs ont pu lire des inscriptions sur ces chaises en vue de réaliser l’ampleur de la violence que subissent les femmes dans le monde entier .

En outre, les visiteurs ont pu écrire le nom de femmes ayant subi des violences dans un espace prévu à cet effet. Cette partie de l’exposition avait pour but de commémorer les femmes qui ont été victimes de violences et de souligner l’importance de continuer à lutter pour mettre fin à ces violences. En plus du mémorial et de l’exposition, les organisateurs ont également créé un cimetière symbolique pour les victimes de féminicide. Des croix noires ont été plantées pour chaque victime, avec le nom de la victime et la date de son décès. Cette installation a pour but de sensibiliser le public à l’ampleur du problème du féminicide et de mettre en lumière la nécessité de mettre fin à cette violence.

Par ailleurs, des photos artistiques ont également été exposées pour symboliser les différentes formes de violence basée sur le genre. Ces photos étaient très émouvantes et fortes en symbolisme, utilisant l’art pour sensibiliser le public à la violence que subissent les femmes et pour encourager les gens à agir pour mettre fin à cette violence. Cette exposition était un appel à l’action, incitant les visiteurs à s’engager dans la lutte contre les violences basées sur le genre et à devenir des alliés pour la cause féministe.

En plus de l’exposition, une lecture scénique passionnante du roman “Konfidans” de Fedia Stanislas a été présentée aux visiteurs. Cette lecture scénique était une représentation très puissante de la lutte féministe et de la nécessité de continuer à lutter pour l’égalité des sexes. Elle a permis aux visiteurs de mieux comprendre les défis auxquels sont confrontées les femmes et de les encourager à s’engager activement dans la lutte pour l’égalité des sexes.

Cette journée d’activités spéciales a été une occasion importante pour sensibiliser le public à la lutte contre les violences basées sur le genre et pour commémorer les femmes victimes de ces violences. Les organisateurs ont réussi à combiner l’information et l’émotion dans leur exposition, créant ainsi un espace sûr pour les visiteurs pour apprendre et réfléchir sur l’importance de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Thara Layna Marucheka Saint Hilaire


Spread the love

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *