EN POEMES

Tu renais!

De tes cendres tu renais, enfin!
Peu à peu la  poussière s’amoncelle
Pour prendre forme, en un corps de femme aguerri
Comme dirigée par une main invisible et savante

Peu à peu tu émerges de la poussière
Ton corps se solidifie et s’orne de voiles et de perles
D’armure, d’épée et de charme
 Et tu deviens celle promise

Sur ton crâne pourvu, ils posent ta couronne
Ils te dévoilent dans les pages de ton histoire
la splendeur du royaume qui t’est destiné
Ton âme est désormais prête pour le combat

Avance, avance lentement, majestueusement.
Avance surement.

Que ton aura, déjà, augure ton avènement
Que tes pas ébranlent la terre
Et que ton esprit conquière le monde

Que la force de ta volonté anéantisse les ténèbres.


Laetitia Saint-Louis

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also
Close
Back to top button