Samora Chalmers : une artisane aux doigts de fée 

Spread the love

Originaire de Port-au-Prince. Samora Chalmers est une confectionneuse de sacs perlés. Au mois de février 2018, elle a lancé Madebysamora, une entreprise de production d’artisanat haïtien se spécialisant dans la fabrication d’accessoires de mode locaux. Faisons escale dans son monde estampillé de couleurs, de perles, de paillettes et de coquillages.

“Samora, une femme, un sac !”, est le fameux slogan de la marque qui se veut jeune, moderne et innovante. Des sacs, des cercles pour les cheveux, des pochettes de passeport/chéquiers constituent entre autres le catalogue de Madebysamora. Ils sont confectionnés en utilisant “la technique de perlage traditionnelle d’Haïti. C’est celle que l’on utilise pour confectionner les drapeaux vaudou”, explique la pdg. Avec une vaste gamme d’articles, de différents styles, Samora Chalmers affirme disposer plus de 220 modèles de sacs.

La diplômée en Sciences de la Communication narrre qu’elle a toujours aimé l’histoire et la culture haïtienne depuis son plus jeune âge. Une passion dite transmise par ses parents. Ainsi, la naissance de cette entreprise est sa façon d’honorer son pays et de manifester son amour pour la grande créativité de l’artisanat haïtien. Mis à part cela,  elle voulait que ces créations puissent se démarquer des autres et proposer sa touche, son style et sa vision. “J’avais d’abord commencé avec les bijoux en corne puis je me suis réorientée vers les perles. J’ai suivi plusieurs formations en France, en couture, en Haïti, en perlage avant de pouvoir développer ma ligne”, explique la trentenaire. Des expériences qui l’ont permis de marier facilement plusieurs matières telles que la corne, le bois, le cocoyer, les paillettes etc…

La petite entreprise dispose de 5 artisans. Avec des débuts qualifiés “très prometteurs”, la clientèle se compose principalement de jeunes âgées entre 20 et 35 ans. Ce sont plusieurs centaines de clientes recensées en Haïti mais également à l’étranger, notamment en Amérique du Nord, en Europe, enregistre Samora Chalmers. Dans l’attente de doubler et diversifier sa production, la diplomée en Muséologie et en Patrimoine reconnaît “une très bonne réception du public en général, au niveau des ventes et des commentaires”. Marie-Jose Montrose qui habite à l’extérieur du pays apprécie grandement les créations de Madebysamora. “J’ai reçu mes deux sacs par la DHL. Compliments pour votre travail et votre professionnalisme. Je serai coquette tout au long de l’année. Gardons le contact.” Tel est le cas de Françoise Péan, “Ma fille a adoré ses barrettes pour les cheveux. J’en rachèterai bientôt au cours des grandes vacances”.

Par conséquent, Samora Chalmers travaille actuellement à renforcer sa présence en ligne avec un Site internet que sera effectif cette année, soit en juillet et promet de “réduire le temps entre la commande et la livraison”. Néanmoins, l’écrivaine à ses heures perdues, espère à une résolution haïtienne pacifique de la crise actuelle, ce qui permettrait aux activités économiques et sociales de reprendre. Car, la crise socio-politique reste un frein à l’expansion de la jeune marque. “Difficulté au niveau de la disponibilité du matériel au niveau local. Augmentation des prix. Rareté du carburant. Locks à répétition”, demeurent les principales difficultés que confrontent la cheffe d’entreprise depuis plusieurs années. En dépit de tout cela, elle croit que la mode haïtienne et contrairement aux ouï-dire le public y est très receptif. À la gent féminine, Samora Chalmers lance, “Porter SAMORA… C’est incarner l’élégance féminine à l’haïtienne !”. Ochan à l’artisanat local.

Shylene Prempin


Spread the love

Leave a Reply

Your email address will not be published.