Âgée de 23 ans, Rose-Lumane SAINT-JEAN,  licenciée en Gouvernance locale et étudiante en Sciences juridiques à la Faculté de  Droit des Sciences Économiques et de Gestion du Cap-Haitien, est la première lauréate  de la cinquième édition du concours de plaidoirie sur les droits humains organisé par le Bureau des Droits Humains en Haïti (BDHH). Ce concours qui s’est déroulé  de mars à aout 2020 a su révéler au public toutes les potentialités de plaidoirie de la juriste en devenir.

L’abaissement de la majorité sexuelle en Haïti, le droit de déshériter ses enfants, Amnistie, le contrôle étatique des naissances et le régime présidentiel sont entre autres des sujets plaidés par madame SAINT-JEAN tout au long de cette compétition. Lesquels ont été attribués aux postulants afin d’évaluer leur  éloquence et leur capacité à défendre une cause.  En demi-finale, elle a pu se défaire de Caleb Lefèvre, étudiant à la Faculté de Droit de Port-au-Prince, et en Finale de Sterpherly Murielle Paillant, étudiante à l’Université Notre-Dame d’Haïti. 

Par ailleurs, la lauréate du concours de reportage en investigation journalistique (Catégorie audiovisuelle) organisé par l’USAID/JSSP en 2019, Rose Lumane SAINT-JEAN explique avoir beaucoup appris de ce concours. ” C’est une expérience extraordinaire! J’ai beaucoup appris, c’est tout ce qui reste pour moi. Ce pris ne représente pas seulement mes potentialités, mais il met en valeur l’université dans laquelle je me trouve et la ville du Cap-Haïtien” avoue Rose- LumaneSAINT-JEAN jointe au téléphone par Mus ‘ELLES. 

​En remportant le 1er Prixde la 5e édition du concours de plaidoirie sur les droits humains, la  capoise ne fait que collectioner des prix. Ce qui annonce un avenir très prometteur pour elle dans le milieu juridique haïtien.  Elle en a profité pour remercier les organisateurs de ce concours et tous ceux qui l’ont supporté durant ce parcours. Elle tient aussi à encourager tous les étudiants en  Sciences juridiques intéressés à prendre part à cette compétition qu’elle estime être très enrichissante. 

Rappelons que la grande finale dudit concours s’est tenue ce vendredi 14 août 2020 à la Cour de cassation,  Port-au-Prince. 

                                                                                                      Clairvina DOSSIÉ