ACTU

Pourquoi commémorer la langue et la culture créole durant le mois d’octobre?

 Nous arrivons à la fin du mois d’octobre, durant ce mois, depuis quelques années, est commémoré en Haïti et dans plusieurs autres pays les langues et cultures créoles. Il faut entendre par langue et culture créoles, les langues et cultures nées de la colonisation européenne, longtemps considérées comme des dialectes et des formes de sous cultures, en comparaison à la culture dominante, donc la culture occidentale. Cette célébration passe par un travail de mémoire et d’acceptation chez les peuples post colonisés. En effet, la culture s’illustre de façons diverses et variées et pour certaines de ces aspects c’est après une longue guérison collective qu’elles arrivent à s’imposer comme marque identitaire de ce ou ces peuples, comme en témoigne l’usage du créole aujourd’hui dans les écoles. En effet, il a fallu attendre la constitution de 1987 pour que le créole soit reconnu comme langue officielle à côté du français en Haïti, et les années 2000 pour voir la normalisation et la généralisation de son enseignement. C’est au bout de longs travaux autant scientifiques que artistiques qu’elle s’est vue attribuer son statut de langue au même titre que l’anglais ou l’espagnol. 

 Célébrer les langues et cultures créole durant le mois d’octobre est un moyen non seulement de valoriser ces peuples mais aussi leur identité, illustrée au travers de leurs pratiques culturelles. Si certaines personnes restent sceptiques quant à ce qu’ils qualifient de mode, il faut préciser que dédier un mois de réflexion sur les questions linguistiques et identitaires des peuples post coloniser n’a pas vocation à faire silence autour de ces questions le reste de l’année.  Cependant ce qu’il ne faut pas oublier c’est que le principe de commémoration tend à se souvenir et transmettre les acquis réalisés jusque là dans cette lutte de la valorisation des cultures non occidentales.  Cette fête, car c’est de cela qu’il s’agit, est un prétexte afin de continuer à promouvoir ces langues et cultures longtemps discriminées, tout en revenant sur les réalisations et faire des constats sur l’état actuelle des choses, mais aussi de connaître et nous rapprocher d’autres peuples nées dans des conditions similaires aux nôtres.  Nou se kreyòl. Ce mot créole comprend une charge symbolique très forte car il rassemble des histoires individuelles mais aussi et surtout collectives, il suppose une identité et illustre le combat jusqu’à l’indépendance. C’est un mot résilient, que nous avons pris et transformé en symbole de fierté. An n fè l kreyòl.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button