C’est sous le signe de la musique, du théâtre, de la danse, de la littérature, de la gastronomie, et de l’artisanat que de nombreuses femmes haïtiennes ont répondu à la 14ème édition du Festival Haïti en Folie, qui s’est déroulé virtuellement cette année, du 24 au 26 juillet 2020.       

Organisé à Montréal par la fondation Fabienne Colas, ce festival se donne pour mission « de faire connaitre Haïti dans toute sa diversité, sa splendeur et sa richesse culturelle ».

C’est par la reprise de Haïti tout feu tout flamme, présenté déjà en 2014 qu’a débuté l’édition 2020 du festival Haïti en folie. Cette représentation était une façon de permettre au public de revivre ce spectacle  de la 8ème édition, qui était présenté afin de célébrer le 210e anniversaire de l’indépendance d’Haïti et souligner ainsi plus de 50 ans d’histoire de la présence de la communauté haïtienne au Québec.

Panels et ateliers ont été réalisés dans le cadre de cette quatorzième édition du festival :

un atelier de danse traditionnelle a été animé par Sherane Figaro, danseuse et chorégraphe en danse haïtienne contemporaine. Évanne Souchette, chargée de projet chez Diversité  Artistique à Montréal participait dans un panel animé par Déborah Cherenfant, Présidente de la JCCM sur entreprenariat et leadership féminin. Elle entretenait son public autour de la question : « Comment éradiquer le racisme systémique chez nous ?». Marie Lucie Bonhomme, Journaliste à  Vision 2000, s’est pour sa part entretenue sur le terme suivant : « La covid 19 vue par les médias haïtiens à Montréal, ville de New York et Port-Au-Prince dans un autre panel.  

Déroulé sur pendant jours, le festival qui s’est réalisé en partenariat avec Mémoire d’encrier a rendu un hommage assez appuyé au poète Georges Castera autour d’une discussion littéraire dont les écrivaines Emmelie Prophète et Jessica Fièvre étaient entre autres les panélistes.

Gessica Généus actrice, réalisatrice et productrice, Alexandrie Benjamin réalisatrice et scénariste, Fabienne Colas actrice, réalisatrice et productrice, ce sont ces trois femmes qui depuis des années évoluent dans le cinéma qui discutaient sur l’avenir du 7 ème art dans une causerie sous le thème :« Ciné Haïtien – Nouvelle Génération quel avenir ? »

Et l’artiste révélatrice de cette 14ème édition n’était autre que Rebecca Jean, si l’on considère ces mots écrits sur le site du festival « Artiste polyvalente au talent raffiné, Rebecca Jean est née à Montréal. Ses compositions nous propulsent dans un voyage intérieur, une re-connexion à l’essence même de qui nous sommes. Sur des textes matures et évocateurs, elle aborde des sujets essentiels tel que l’identité, l’émancipation des femmes, la valorisation des aînés et l’environnement. Avec une poésie franche et des rythmes nés de ses racines haïtiennes ; elle sait se raconter et nous raconter avec finesse et subtilité ».

Pour clôturer en toute beauté, avait été repiqué un spectacle joué en 2019 qui commémorait le 215e anniversaire de l’indépendance de la République d’Haïti (1804 – 2019) et pour souligner plus de 60 ans d’histoire de la présence de la communauté haïtienne au Québec, le Festival Haïti en Folie à Montréal a présenté en 2019 le spectacle « Haïti en Folie » dans le cadre du Festival Juste pour Rire. Parmi les artistes sur scène, il y avait la diva Émeline Michel, la comédienne Garihanna Jean-Louis qui par leur voix enflammait encore une fois les fans.

Adlyne Bonhomme

CP: site du festival