ACTU

Le Nord-Ouest acceuille la 1ère édition du festival “Moun se moun”

Pour la première fois, les villes de Port-de-paix et  Chansolme, acceuillent du 26 au 28 Novembre 2021,  le festival artistique et culturel: Moun se Moun.

Le Festival “Moun se Moun” est organisé par la compagnie artistique Sanba Zele qui évolue à Port-de-Paix. L’initiative prend naissance suite à une formation sur les violences basées sur le genre animée par le chargé de programmation du Festival Quatre Chemins, Daphné Ménard. Cette formation, d’après les propos du responsable de communication du festival, leur a permis de prendre conscience sur la nécessité de s’interroger sur le devenir du citoyen et de la citoyenne, notamment dans sa ville. Déjà qu’à l’heure actuelle, les instances étatiques négligent leurs responsabilités, il y a urgence pour eux, les acteurs et actrices de l’art, de leur rappeler leurs devoirs à travers leurs moyens de diffusion. C’est de cette perspective que le Festival “Moun se moun” tient aussi son appelation. Il s’agit de placer l’humain au centre des préoccupations sociales. ” Le principe de « Moun se Moun », interpelle les autorités doivent sur l’impératif leurs devoirs qu’ils ont de doter le pays de l’infrastructure nécessaire, des hôpitaux, des écoles, des besoins primaires et de garantir les droits fondamentaux de l’homme pour que « Moun » soit « Moun »  réellement que s’il vit convenablement “, affirme Mormens Blanc.

La première édition du festival “Moun se Moun” se déroulera autour du thème: Kite Lavi Viv. Du 26 au 28 Novembre 2021, plusieurs activités sont prévues telles qu’une conférence sur l’inclusion des personnes à mobilité réduite pour une societé équilibrée, des ateliers de formation et des spectacles. “Pour cette édition, il y aura Daniel Marcelin (Ouest) et Jacques Sander (ouest) Céméus comme invités d’honneur. Les deux sont très connus dans le monde théâtral haïtien. M. Marcelin était directeur du petit conservatoire et M.Sander, acteur du groupe de théâtre Palto Vanyan. Après les deux invités d’honneur, on aura des groupes et artistes invités comme Bèl Avni, PDH, Top Akabi, Poète exilé…” , continue monsieur Blanc.

Pour la réalisation de cette grande première, la compagnie Sanba Zele a connu de nombreuses difficultés. En matière de partenariats et de financements, cela n’a pas été si aisé d’en trouver, confie l’ équipe. Certains n’ont pas cru au projet, d’autres se doutaient sur le fait qu’il puisse aboutir. Néanmoins, la compagnie a pu compter sur la mairie de Port-de-Paix, qu’elle qualifie de première partenaire en signe de reconnaissance. ” D’autres aussi ont pris part au projet et nous ont donné leur support (matériel, financier, le peu qu’il soit, moral…). On pense particulièrement avec Lorfils Wisly, Mister-T, Agronome Dinel et des sponsors comme Da & Wa, Caciquat Convention Center, ARSA, PBS, RTM, Rhum Classico….”, cite le chargé de communication.

Rien qu’à quelques jours du lancement de la première édition du festival, l’attente est insoutenable pour les membres organisateurs et la curiosité est grandissante chez les habitants des villes de Port-de-Paix et de Chansolme. Gesner, un étudiant en linguistique et originaire de Port-de-Paix, raconte que c’est la première fois que des jeunes de la ville prennent une telle initiative. ” J’espère que cette édition sera vraiment bien et qu’il y en aura d’autres”, dit-il. Pour monsieur Mormens Blanc, le souhait est le même. ” Notre plus grand souhait c’est la pérennisation du  festival « Moun se Moun » dans le pays.

Ce festival se veut être un canal de sensibilisation auprès des autorités et des citoyennes et des citoyens du pays pour qu’iels réfléchissent constamment sur la meilleure façon que leurs actions peuvent contribuer à améliorer la “mounité”. , conclut Mormens Blanc. Et pourquoi pas, dans la meme veine, encourager la responsabilisation de toutes les individualités?

Jessie Lisa A.R TATAILLE

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button