EN POEMES

Je ne veux pas de fleurs

Je ne veux pas de fleurs. Tu seras peut-être surpris, déçu mais je te demande respecter ma dernière volonté. Toi, qui disais que nous devons respecter les morts et leurs derniers vœux. Moi je n’en ai qu’un seul : pas de fleurs. J’en ai trop eues.

Ce soir je m’endormirai. Pour toujours. J’imagine que l’au-delà s’il existe, sera mieux que ma cage. Cette cage qui m’a fascinée et modelée durant des années. Je m’en libère. Adieu.

Ne pleure pas. Mon cercueil ne voudra ni de tes larmes, ni de tes fleurs.

Je pars me reposer. Repos éternel. Cage brisée. Esprit libre. Tant pis pour ce corps duquel je me débarrasse. Je n’en veux plus. N’oublie pas de m’acheter des cigarettes. J’en aurai besoin. Peut-être. Enfin hors de la cage, je pourrai contempler ma liberté à travers la fumée. 

Dis à ma mère que je suis morte pendant mon sommeil. Elle comprendra mieux. Dis-lui ces mensonges qui apaisent. Les mensonges qu’elle aime.

Quand tu trouveras ma lettre je ne serai plus là. Partie pour toujours vers la liberté, vers la vérité. 

Adieu ! N’oublie pas les cigarettes…


   Stéphanie Balmir

Tags

Related Articles

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also
Close
Back to top button
Close
Close