ACTU

Festival Film Ofeminen met le cap sur le Nord

Le Festival Ofeminin est un festival de films qui met la lumière sur la situation des femmes Haïtiennes vivant en Haïti mais aussi sur les frontières et à l’étranger. Initié par un groupe de jeunes universitaires, le staff comprend aussi quelques pairs masculins. Ofeminin se lance dans un périple à travers différentes villes du pays pour former et sensibiliser les jeunes sur les es violences faites aux femmes ou des questions relatives à l’économie, la migration etc. L’année dernière, la première édition du festival s’est réalisée dans la ville de l’indépendance, aux Gonaïves, le succès fut immediat. Cette année, c’est dans le Nord du pays que l’ évènement sera organisé.

La deuxième édition du festival film Ofeminen est prévue du 14 au 17 Décembre 2021dans les locaux de l’Alliance Française du Cap-Haitien. Un programme riche en expositions, conférences-débats, projections est prévu. Des films choisis sur le volet avec des thématiques adaptées à chaque film pour une meilleure assimilation des messages que l’équipe souhaite faire passer. Le festival vise les jeunes, avec une emphase particulière sur les adultes afin de prioriser un public varié. Les thèmes qui seront traités sont liés directement au vécu de “gens ordinaires” dans lesquels on peut eventuellement se reconnaitre.

La responsable d’Ofeminen, Maudeleine Clément se dit excitée et pleine d’espoir quant à la réalisation de cette nouvelle édition. Elle s’inquiète toutefois de la situation du pays, qui devient de plus en plus chaotique . Elle espere que le festival sera une grande reussite et que l’ équipe sera en mesure de faire profiter d’autres villes du pays à l’avenir.

Elle confie que des organisations locales adherent l’idée du festival et lui ont offert toute l’aide dont elles avaient besoin. En effet, l’Organisation pour l’Emancipation des Femmes àtravers l’éducation (OEFE) est l’organisation pont avec laquelle Ofeminin met tout en œuvre. « Je ne peux qu’être reconnaissante pour toutes les planifications sur place qui sont faites dans un esprit de solidarité. C’est vrai que ce n’est pas encore le début du festival mais on est parti sur de bonnes bases » assure-t-elle.

Maudeleine Clément n’a pas omis de nous dire que dans un premier temps, le festival était prévu pour être réalisé au Campus Henry Christophe de Limonade, les démarches avaient commencé mais compte tenu de la Covid-19, les responsables ont interdit toutes réunions de groupe sur l’espace à part les cours. Ce qui les a poussé à considérer un autre espace et il n’y avait aucun doute sur l’autre espace à demander, c’était  une évidence. Surtout que la responsable des activités culturelles, mademoiselle Jenny-Flore Joseph et le Directeur étaient très réceptifs à l’idée d’un tel festival.

Pour aboutir a toutes préparations d’ici la fin de novembre, tout se met en place et les bénévoles auront la chance de bénéficier d’une formation sur l’organisation d’évènements par un expert en la matière. “On n’a qu’à dire qu’on a hâte d’être a décembre pour le festival et vivement que les choses se tassent au pays.”, reconnait Madeleine Clément, impatiente.

Rodeline Doly

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button