COUP D'OEIL

Être femme en Haïti : au-delà des clichés !

« La perception est une éternelle bagarre entre l’œil et l’esprit : les yeux croient ce qu’ils voient, l’esprit voit ce qu’il croit », disait Robert Brault. La place octroyée à la femme dans notre société est issue de la perception que l’on a d’elle. Une perception nourrie au fil du temps par nous-mêmes, hommes et femmes, par notre éducation et notre formation. Il y a une perception assez collective de la femme, une perception octroyée dès la plus tendre enfance. Que vous soyez homme ou femme, on vous l’a surement dit et cela devient norme, que la femme est un être qui a besoin d’être protégée, qui est peut-être intelligent mais qui se laisse dominer par ses pulsions donc pas digne de diriger ou d’occuper un poste haut gradé.

Ces perceptions sont susceptibles d’imprégner certaines femmes qui se complaisent dans la place assignée. Les tendances ont grandement évolué ces derniers temps, Déesse merci. L’éducation en est pour beaucoup. Ce serait mal vu par certaines filles de leur dire que le mariage n’est pas une fin en soi mais peut-être une étape, je dis bien peut-être, et que la vie ne s’arrête pas avec le mariage ou des enfants quand on a une perspective.

La perception de l’homme est en pleine effervescence quand il croise une femme qui sort du cliché, de la perception qu’il avait de la femme. L’éducation qu’il a reçue depuis son enfance face à la formation – le plus souvent universitaire – qui ne représente pas le même schéma de pensée, s’entrechoquent alors: où se positionner par rapport à quelque chose qu’il a toujours cru et une réalité loin de tout ce qu’il a pu croire jusque-là ? Ce qui donne des remarques du genre : « tu es comme un homme », « tu as l’intelligence d’un homme », « tu es un garçon manqué », « tu as été élevé au milieu de beaucoup d’hommes ? », « pour une femme tu es plutôt intelligente » etc etc.

Comme quoi, l’intelligence est plutôt l’affaire des hommes et le fait qu’une femme puisse l’être revient à dire qu’elle a forcément quelque chose d’homme. Ce qui fait qu’il est impossible qu’on oublie notre statut de femme puisqu’on nous le rappelle a à chaque instant : les regards pleins de désir, les commentaires salaces, les paroles qui rappellent notre statut de femme (…), les suggestions que tu serais un homme… quand tu es juste une personne qui réalise quelque chose d’extraordinaire. Pourquoi donner un sexe à l’intelligence ? On peut aussi voir que beaucoup d’hommes se sentent menacés par les femmes intelligentes ou celles qui font tout leur possible pour réussir (…) Certains hommes deviennent rouge de colère quand on leur tient tête, quand on peut débattre avec eux. C’est pour cette raison que les femmes doivent être prudentes dans le choix de leur partenaire.

Par exemple, un homme a fait remarquer à sa copine ce qui suit, suite au point de vue de la femme dans une discussion: “kounya fanm yo twò eklere, lontan nou pat menm konn al lekòl alewè pou inivèsite, nou vin twòp pou moun kounya …”. Des propos qu’il voulait rabaissants et qui prouvent qu’il se sent menacé, irrité, dérangé par la formation de la femme. « Ouiiii! On est pour la plupart sorties du joug de l’insignifiance où le sexe « fort » a tout fait pour nous garder par l’instauration d’une société machiste, oui, on sort du cliché, on commence à être éclairée parce qu’on sort de la caverne », c’est ce que je lui aurais répondu, moi. Les yeux de l’homme ont toujours vu la femme comme son éducation le lui a fait croire sans risquer de se blesser en allant au-dessus et là, quand son esprit veut croire ce qu’elle est réellement, c’est un duel.

Il est impératif pour les femmes de pouvoir s’éduquer en toute quiétude et être utiles à elle-même et à la société, d’être en mesure de poursuivre leurs rêves sans se voir barrer la route. Il est temps de briser les barrières sociales, économiques qui ne peuvent qu’être déficitaires pour leur plein épanouissement.

Rodeline DOLY

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button