ACTU

Alo Toya: Une application mobile pour briser le silence autour des violences faites aux femmes

Les cas de violences sur les femmes ne cessent de se perpétuer; en Haïti et ailleurs. En plus d’être des victimes, ces femmes trimbalent avec elles le poids de ces agressions qu’elles ont subies, contraintes, dans la plupart des cas de garder le silence. Bien sûr, des invitations à ne pas se taire, des mouvements contre les bourreaux, on n’en manque pas. Les hashtags ne sont pas non plus des moindres. Pour s’inscrire dans cette même perspective, la Fondation Toya, pratique dans sa démarche lance l’application “Alo Toya”.

Lancée le 31 mars 2021 à l’hôtel Montana, l’application a vu le jour dans le cadre des activités commémoratives de la journée internationale des droits de la femme. Disponible sur Playatore, “Alo Toya” n’est pas encore disponible pour les utilisateurs d’I’Phone. “Elle est une stratégie pour briser la culture du silence autour des violences faites aux filles et aux femmes” explique Nadine Louis, présidente de ladite fondation.

A la porte d’entrée de l’application, on requiert votre âge; une fois cette information fournie, vous êtes dirigés vers une autre page où vous avez le choix entre dénoncer un cas de violence, trouver de l’assistance psychologique ou encore trouver des institutions pouvant vous aider. Le service requiert l’anonymat à la fois pour les survivantes et pour les prestataires en ligne. Il est confidentiel.

L’application propose une assistance psychosociale et des réferencements pour les services medicaux et légaux. “Elle permet non seulement de solliciter de l’aide en temps réel n’importe où et n’importe quelle heure, mais favorise également la dénonciation. C’est à dire un témoin peut aussi l’utiliser pour dénoncer” continue Mme Louis dans ses explications.

Une initiative louable quand on connait le poids du silence qui pèse sur certaines femmes. Les jugements portés à l’endroit de celles qui sautent malgré tout le pas, n’arrange pas le choses. Elles se sentent doublement victimes. Ainsi, avec cette nouvelle application, elles pourront dénoncer leur bourreau sans prendre le risque d’être violentée à nouveau, et ce, sans avoir à subir le regard suspicieux de la société.

La fondation Toya  reste confiante par rapport à ses attentes. “Cette application jouera un role prépondérant dans le processus d’accompagnement et de rehabilitation des survivantes de violence.
” épilogue Nadine qui ne nient pas que certaines fois, les femmes se morfondent sur leur sort parce qu’elles ne savent pas quoi faire après un viol ou une agression sexuelle. Ayant également un contenu d’information simplifiée sur les types de violence et les adresses utiles au delà des psychologues en ligne, “Alo Toya”  entend créer tout une dynamique  autour de la nécessité de chercher de l’aide et pour briser la culture du silence autour des violences faites aux filles e taux femmes.

Pour accéder à l’application, il suffit de se rendre sur Playstore et de taper “Alo Toya” pour la télécharger. Cela ne vous prendra que quelques secondes. Une courte durée qui pourrait sans doute sauver une vie.

Darline Honoré

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button