ACTU

Akonpanye, pour la bonne humeur et le réseautage

Au Café Peroni, take out et restaurant, Akonpanye est ce rendez-vous où  s’entremêlent toutes les générations de la ville de Petit-Goâve : enfants, jeunes et adultes.

  À l’heure où le climat d’insécurité boycotte les longues soirées interminables entre ami.es, les sorties et les virées nocturnes, Marie Michèle A  Siméon initie « Akonpanye ». Un espace de divertissement, d’échanges et de réseautage. Entretenu par un staff composé de : Serge Guy Chadic, J Carl Weidler, Leens See One Siméon, Christian Michael Pierre, Mustapha Falestin, Mary Mylca Duversaint et Guichard Chadic, Akonpanye est déjà à sa  sixième soirée et le public s’agrandit de plus en plus à chaque fois. Les gens y viennent accompagné.e.s soit d’un copain, d’une copine, d’un.e ami( e)… ou en solitaire. Du moment qu’iels s’amusent ensemble, l’initiative  touche à son objectif. En effet, Akonpanye peut se traduire aussi comme : Ak on Panye. Jointe au téléphone, l’une des membres de l’équipe explique qu’ « ak on panye  sous entend qu’une fois  à une de nos soirées, vous en sortirez avec un panier de bonne humeur et de vibrations positives ».

 Les soirées d’Akonpanye se subdivisent habituellement en deux parties. La première consiste en une séance de cinéma ou une prestation en direct d’un.e artiste ou d’un groupe. La seconde : le karakoé. C’est le moment que les participant.e.s apprécient le plus car iels s’y amusent énormément. «  C’est l’occasion pour beaucoup de gens de chanter sans se soucier d’être jugé.e par les autres parce qu’iels chantent faux. Ce n’est ni la voix ni le savoir-faire qui compte mais le fait de participer et de trouver le plaisir de se retrouver ensemble », révèle l’instigatrice, Marie Michèle A Siméon.

Akonpanye, vise aussi le réseautage. Il s’agit d’une soirée idéale pour croiser des bacheliers, de jeunes étudiants, des professionnel.le.s de divers domaines, des artistes…absolument tout le monde a de quoi remplir son carnet d’adresse aussi. D’ailleurs, l’équipe se dit très satisfaite des nouveaux liens qui se tissent grace à cet espace de rencontre, les retombées après les soirées sont motivantes pour l’avenir: «  On développe un impact positif à travers la ville et sur les réseaux sociaux qui facilitent la diffusion de nos activités pour que les gens sachent ce qu’on propose à chaque fois », lance Siméon.

Sur le long terme, le staff espère qu’Akonpanye deviendra une véritable communauté. « Un espace propice pour la camaraderie, les joies simples », souhaite-t-il.

Longue vie à Akonpanye !

Jessie Lisa A.R TATAILLE/@herdaniie

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button