ACTU

À quinze ans, Anne Vayola Sheedlie Sanon publie son premier roman

À tout juste quinze ans, Anne Vayola Sheedlie Sanon publie aux éditions Pulùcia son premier roman intitulé “Ma renaissance”.

 Originaire de Jacmel, Anne Vayola Sheedlie Sanon habite à Oban. Elève en NS2 à l’institution du Bon Pasteur, elle partage son temps libre entre lire, écouter de la musique et jouer de la flûte traversière. Et oui! la jeune auteure est aussi musicienne! Cependant, l’écriture occupe tout autant une grande place dans sa vie. Celle qui aime “Zoune chez sa ninnaine” de Justin Lhérisson est “amoureuse de l’écriture”.

  Ma Renaissance est le premier roman de Vayola. Comme son titre le sous-entend, il traite de renouvellement, de réadaptation mais aussi de l’ailleurs et de ses difficultés à se reconstruire. “Ma renaissance est l’histoire d’une jeune fille qui depuis  sa naissance vit avec des parents aisés et qui va subitement devenir orpheline, seule au monde et sans un visage familier. Sur une terre étrangère, elle va devoir mener un combat contre le monde entier pour s’en sortir, avec l’aide de quelques personnes bienveillantes”, raconte la jeune auteure.

  Ce roman qui aujourd’hui, garnit des étagères, a débuté en été de l’an 2019. Vayola raconte qu’elle était en vacances et tellement à fond dans l’écriture de celui-ci, elle a bouclé l’histoire en seulement trois mois. Alors signer finalement ce bouquin le premier Octobre dernier, fût l’un des meilleurs jours de sa vie. “ La sensation était merveilleuse. J’étais heureuse, à mon aise, heureuse comme jamais”, confie avec émotions celle-ci. Déjà, notre jeune auteure travaille sur l’achèvement de plusieurs textes qu’elle avait entamé bien avant “ Ma renaissance “. À ce qu’il paraît, elle ne souhaite guère chômer. Corneille disait certainement vrai:” Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années”. Notre pépite en ait la preuve.

 “ Le message que je pourrais livrer à des jeunes de mon âge, ce serait de croire en leurs rêves et d’accorder la priorité à leurs études”, conclut ainsi la jacmélienne.

Jessie Lisa A. R TATAILLE

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also
Close
Back to top button