Dans la société haïtienne, nombreuses sont les filles et les femmes « victimes » de grossesse non désirée. Dans le but de prévenir les grossesses précoces et améliorer l’employabilité des jeunes filles et femmes en situation de vulnérabilité, les associations Passage, Vin Goute et d’autres partenaires ont lancé le vendredi 17 juillet 2020, «Engagement communautaire pour la sensibilisation et l’Insertion professionnelle des jeunes de Petit-Goâve» dans les locaux de Fort Royal hôtel, à Petit-Goâve .


Ce projet vise d’une part à sensibiliser les jeunes sexuellement actives de la commune de Petit-Goâve, à travers des actions d’éducation par le divertissement , d’autre part et à offrir une formation professionnelle à 20 jeunes. Ces femmes de 18 à 30 ans de la cité soulouquoise seront initiées aux métiers de cuisinière et de pâtissière en vue de leur octroyer une certaine autonomie et de réduire le phénomène de grossesse précoce et non désirée en occupant leur temps. Cette initiative est prise afin d’apporter une reponse à ce qui est susceptible d’impacter leur avenir , a fait savoir Popote Ginite, coordonnatrice de l’association Passage.
« Nous avons l’habitude de travailler à Petit-Goâve. Mais surtout au niveau de la gastronomie. Et nous avons constaté que les jeunes filles ont des enfants de très tôt. Nous avons réfléchi pour voir comment nous pouvons apporter notre contribution dans la diminution de la grossesse précoce dans cette communauté ». explique t-elle.

Fondée en 2016, l’association passage fait de l’art son cheval de combat dans son travail auprès des jeunes. Comme dit Albert Camus « Le but de l’art, le but d’une vie ne peut être que d’accroître la somme de liberté et de responsabilité qui est dans chaque homme et dans le monde »
Vin Goute, structure promouvant la gastronomie, est aussi responsable de la formation de ces 20 jeunes.

Pour Phanise Rosembert, sa coordonnatrice, servir ces jeunes est une joie immense. « Je suis contente de me rendre utile et de servir ma communauté en aidant des jeunes filles, qui ont abandonné l’école etqui sont déjà plusieurs fois mère, pour la plupart. Mon action consiste vraiment à les aider dans l’apprentissage d’un métier qui leur permettra d’avoir de l’autonomie ».
Ce consortium de Passage/Vin Goute ayant pour partenaire Udrefh-Femmes et Educ-Ha Group a débuté en décembre 2019. Ce projet est soutenu financièrement par ambassade de France en Haïti et prendra fin en mars 2021.
Il faut souligner que les jeunes formés auront chacun un Kit d’aide au démarrage composé de matériels et d’équipements de base en cuisine-Pâtisserie (Four, batteries et ustensiles de cuisine, matières premières. Des matériels qui leur permettront de démarrer une AGR ( Activité génératrice de revenus) dans leurs quartiers respectifs.
Adlyne Bonhomme